Déplacements, initiative au combat

Les troupes, sergents et chevaliers, ne peuvent se déplacer et attaquer qu’avec un seigneur à leur tête. Des soldats seuls ne peuvent pas attaquer, mais ils peuvent se défendre.  Il est impossible de bouger des soldats sans un seigneur. De même, ils ne peuvent attaquer que si un seigneur est présent. Si sur un village se trouvent deux pions soldats  appartenant à deux joueurs différents, ils ne peuvent pas se combattre.

Soldats 

 

Si un seigneur est assassiné alors qu’il menait une bataille, le combat s’arrête pour la troupe qui l’accompagne sauf si elle est attaquée, elle peut alors riposter mais elle ne peut pas être à l’initiative de l’attaque.

20 réflexions au sujet de « Déplacements, initiative au combat »

  1. vincent

    Oyez oyez philippe :
    Et donc si on Vincent, Bertrand et Philippe ont des troupes sur un village. Vincent declare (avec son seigneur) une attaque sur Bertrand (qui n’a pas de seigneur). Philippe (sans seigneur non plus) peut-il s’allier a Bertrand en defense. (Meme si ce vil traitre avait promis assistance a vincent).

  2. ilfiniol

    « Dans le cas d’une alliance, un seigneur peut déplacer et même faire attaquer les troupes d’un autre joueur présentes sur le même village. »

    Trois questions :

    – Alliance ? de circonstance ou concernant des personnages alliés par mariage ? J’imagine de circonstance.

    – Donc si A (avec seigneur) et B (sans seigneur) sont stationnés autour du château de C. Si A attaque C, B (avec ses troupes sans seigneur) peut décider de s’allier avec A (si ce dernier est d’accord alors) en laissant ses troupes sous le commandement de A ?

    -Déplacer ? Comment cela déplacer ?

  3. ilfiniol

    J’imagine que les troupes sont toujours tenues à 2 déplacements maximum, peu importe qui les a déplacé… Bon, cette situation ne doit pas arriver très souvent tout de même, mais faudra trouver un moyen de savoir qui a bougé :p

    Et-ce c’est sans compter si le seigneur est une madame d’Arc !

    Merci.

  4. admin Auteur de l’article

    Oui, il s’agit bien d’alliance de circonstance.
    Les troupes ont toujours besoin d’un seigneur pour se déplacer, aller d’un village à un autre village. Oui à la deuxième question, B peut laisser ses troupes sous le commandement de A. Mais il peut aussi rester neutre ou s’allier à C si ce dernier décide de faire une sortie… et attaquer A !

  5. admin Auteur de l’article

    En effet tous les pions, troupes ou seigneur sont limités à 2 étapes par tour de jeu… sauf d’Arc, bien entendu. La situation de troupes sans seigneur, confièes à un autre joueur est en effet plutôt rare, plus rare encore pour un déplacement que lors d’un combat en alliance.

  6. riri

    Si un seigneur a emmené des troupes alliées importantes dans son château et qu’ensuite l’alliance devient hostilité, les troupes en se défendant (elles ne peuvent attaquer seules) peuvent s’emparer du château, mais pas si le seigneur du château ne les attaque pas. Si l’ancien seigneur allié devenu ennemi s’approche du château, comment doit-on compter ses troupes (à l’intérieur du château sans la protection) et le seigneur ennemi hors les murs avec protection ? Comment les troupes peuvent-elles fusionner avec leur seigneur ?

  7. admin Auteur de l’article

    Je pense qu’il est plus sage de jouer la règle suivante : les troupes ne peuvent être déplacées qu’avec un seigneur de leur famille à leurs têtes. Des troupes sans seigneur peuvent cependant participer à un combat en alliance avec une autre armée. Mais elles ne peuvent pas être déplacées par une seigneur même allié (par mariage ou pas). Dans votre exemple, je suppose que les troupes du même joueur à l’intérieur et celles à l’extérieur vont faire leur jonction. A l’extérieur ou à l’intérieur du château (elles doivent pouvoir ouvrir les portes !). Pour avoir la réponse on lance 1D6 : 1 à 3 : elles rentrent ; 4 à 6 : la réunion se fait à l’extérieur.

  8. damdamdeo

    Bonjour à tous !
    Ma question porte sur les combats multiples (qui mettent en scène plus de deux joueurs) :
    Mettons en scène trois joueurs ; Joueur A aimerait bien prendre le château tenu par joueur B, heureusement pour lui, joueur B peut compter sur le soutien d’un de ses amis, joueur C, qui a une dent contre joueur A ! L’ordre du tour est A=>B=>C.
    En phase de déplacement, A arrive sur le chateau par le chemin est. B bien évidemment ne bouge pas et reste au chaud derrière ses murs, appelant à l’aide à son ami C qui arrive également sur le chateau par le nord avec la ferme intention d’aider son ami.
    Page 14/15 du manuel il est écris que si plusieurs joueurs se trouvent sur un village, seul l’un d’entre eux le controle. Donc seul B controle le village. Page 17 il est écris que seul le joueur qui controle le village se protège derrière les murs du chateau.
    Cas de figure numero 1 : A qui a l’initiative car premier joueur, déclare un combat contre B car il veut prendre son chateau. B peut il demander l’aide de C ? Si oui, l’alliance B/C bénéficie-t-elle du bonus défensif du château ?
    Cas de figure numero 2 : A est un joueur patient, il préfère déclarer son attaque contre C, C peut-il demander une alliance avec B ? Si oui, B est plus ou moins obligé de sortir de son château… l’alliance bénéficie-t-elle du bonus défensif ? et si B refuse d’aider, le câteau est-il tout de même considéré comme assiégé ?
    En espérant avoir été le plus clair possible… toutes mes féliciations pour ce magnifique jeu qui devient pour moi une référence du genre !
    Dam.

  9. admin Auteur de l’article

    Comme je l’ai indiqué page 17 dans le paragraphe « Effets d’un siège » : « Des troupes qui viennent en renfort de l’assiégé rentrent automatiquement dans la cité ou le château ». A ce titre elles bénéficient de la protection de la place. La réponse est donc oui, B et C sont bien au chaud et à l’abri des murailles ! Si B et C sont alliés, ils forment un tout et A ne peut pas choisir de n’attaquer que C qui est à l’intérieur du château. A ne peut attaquer C que s’il n’est pas rentré dans le château ou s’il décide de faire une sortie. B n’est jamais obligé de sortir de son château. Si A s’allie au final avec B… on suppose que B le laisse entrer dans le château… dans ce cas tout le monde se trouve à l’intérieur et plus personne ne peut bénéficier du bonus défensif ! J’espère avoir répondu à vos questions. Bonnes joutes.

  10. damdamdeo

    Nikel ! 🙂
    Concernant la page 17 je l’avais bien vu mais je me demandais si ça ne s’appliquait pas qu’aux troupes d’un seul et même joueur… la réponse est donc non !
    Merci beaucoup pour cette réponse rapide.
    Dam.

  11. admin Auteur de l’article

    Oui, dans cette phrase, par renforts j’entends toutes sortes de renforts, ceux du joueur assiègé mais aussi ceux d’un autre joueur venant l’aider. L’assiègé trop content de voir arriver ces renforts ouvre les portes du château et ne les laissent pas dehors… En plus cela simplifie la gestion des combats !

  12. rom1

    Joueur A possède deux seigneurs dans son château. Joueur B se trouve sur le village d’à coté avec deux trébuchets. Joueur A sort une troupe avec un seigneur vers le village du joueur B. Celui-ci doit donc le combattre avant de pouvoir attaquer le château au tour suivant ou faire une chevauchée pour l’attaquer à ce tour. Joueur A peut donc sacrifier une troupe et un seigneur pour temporiser l’arrivée des trébuchets. vrai?

  13. Marcellus

    Une petite précision à propos de la carte sous-terrain, peut-elle être utilisée dans le cadre d’une chevauchée (2 étapes donc, une intermédiaire et l’arrivée) dans un territoire qui subit le mauvais temps ? ou faut-il deux sous terrains comme le sous-entend la règle ?

  14. admin Auteur de l’article

    Une seule carte SOUTERRAIN suffit.

    Une seule carte permet de cumuler plusieurs effets, par exemple : fuite d’un château assiègé + éviter une troupe en champ + se déplacer par mauvais temps.

Laisser un commentaire