Engins de siège : engins de mort

Encore une nouveauté !

 Pion Engins de siège

Dans la version précédente il n’y avait pas d’engins de siège. Sauf dans la version 2.5 où j’introduisais les « Catapultes ».

Pour simuler la protection donnée par un château ou une cité, la règle de la version « Fief 2 » donne 1 soldat éliminé  avec 2 points de dé en « rase campagne », 3 points de dé dans un château et 4 points de dés dans une cité. Avec un 6 au dé, on élimine donc 3 soldats sur un village, 2 soldats dans un château, 1 seul dans une cité. Il fallait lire le résultat sur un tableau à double entrées… pas très pratique…

Dans Fief, les pertes sont données immédiatement par le jet de dé : 1 F, un sergent est éliminé, 3 F, 1 chevalier ou 3 sergents sont éliminés. Avec 2 F on ne peut pas éliminer un chevalier… ni un morceau de chevalier… pas de chevalier blessé comme dans l’excellent wargame « Cry Havoc » qui a enchanté mon adolescence.

Les défenses du château sont maintenant représentées par un malus de dés !

Comme dans l’ancienne règle, plus on a de soldats, plus on peut faire de dégâts et lancer de dés. Les seigneurs homme et les seigneurs femme titrées ou d’Arc valent 1 point de combat (PC). Les sergents 1 PC, les chevaliers 3 PC.

De 1 à 6 PC : on lance 1 dé, de 7 à 12 PC, on lance 2 dés, à 13 PC et plus on lance 3 dés.

Quand on attaque un château on perd un dé de combat, on en perd deux quand on souhaite prendre une cité. Il n’est donc pas possible d’attaquer un château avec une troupe inférieur à 7 PC !

Exemple : Marie attaque le château de Blaye avec une troupe de 5 chevaliers et 5 sergents commandée par le seigneur Beaudoin. Son armée vaut donc 21 PC (5×3 + 5×1 + 1), elle pourrait lancer 3 dés… mais comme elle attaque un château elle ne peut en lancer que 2. Contre une cité, elle ne lancerait qu’un seul dé… la prise de la cité ne sera donc pas facile. Il y a une solution… avoir des ENGINS DE SIEGE. Un engin de siège permet de récupérer 1 dé, 2 engins permettent de récupérer 2 dés et donc d’attaquer une cité avec le maximum de 3 dés.

Comme à l’époque… il y a une autre manière de prendre un château ou une cité… la trahison ! Il suffit que l’on vous indique l’entrée du souterrain qui vous permettra de prendre la place forte de l’intérieur. J’ai remplacé les 2 cartes EVASION de la version précédente par 3 cartes SOUTERRAIN. En jouant cette carte EVENEMENTS vous évitez le malus de dés.

Petite astuce… si vous n’avez pas cette carte dans votre main, un autre joueur peut vous la donner ! La carte SOUTERRAIN est une carte SURPRISE qui peut être jouée à n’importe quel moment de la partie.

4 réflexions au sujet de « Engins de siège : engins de mort »

  1. vincent

    Oyez, mon seigneur, et me revoila a la charge.
    En tout cas je trouve vos articles tres bien.
    J’ai pas mal de question :
    – les engins de siege coutent combien?
    – Ils ont besoin de « servant »? Et comment sont ils elimine?
    – Ils peuvent se deplacer aussi de 2 villages ? d’ailleurs les sergents, les chevaliers et les seigneurs se deplacent de 2 villages?
    – Il etait question d’avoir des cartes d’ouble emploi (est ce le cas de la carte souterrain)
    – Si la carte evasion disparait, il y a t il encore des prisonnier? Si oui comment se libere t il? Avec une rancon je suppose.
    A bientot et bon courage.

  2. admin Auteur de l’article

    Oyez oyez seigneur Vincent,
    Les engins de siège coûtent 5 écus. Ils n’ont pas besoin de servants… (ils sont compris dans le prix !). Lourds, ils ne se déplacent que d’une étape par tour.

    Les cartes SOUTERRAINS ne sont pas ces cartes double emploi. Dans cette catégorie on trouve les cartes BONNES RECOLTES qui permettent de retirer une carte FAMINE ou, second effet, qui ajoutent 1 écu de revenus à chaque moulin. Idem pour la carte BEAU TEMPS. Les cartes TAILLE et DIME de l’ancienne version sont regroupées en une seule carte IMPOT qui s’utilisent au choix du joueur, comme TAILLE ou comme DIME.

    Oui, il y a encore des prisonniers… même souvent plus que dans Fief 2 : un seigneur est automatiquement fait prisonnier s’il perd toute son escorte, et qu’au cours d’un round de combat il reste seul !

    En effet un prisonnier peut être libéré contre une rançon… à négocier avec son geôlier. Mais il peut aussi s’évader grâce à la carte SOUTERAIN.

  3. damdamdeo

    Salut tout le monde !
    Une petite question concernant les engins de siège : leur déplacement est-il bonifié par le présence d’une Dame d’Arc ?
    J’ai bien l’impression que non, car le manuel déclare p20 que « d’Arc » permet de se déplacer de 3 avec ses « troupes », et il me semble que les engins de siège ne sont pas des « troupes » à prprement parler…
    Question bonus : si mon raisonnement est bon et que les engins de siège ne sont pas des « troupes », il ne sont donc pas concernés par la limite de 4 tuiles de troupes maximum par case recrutées à chaque tour (p13). acheter 4 chevaliers + 1 engin de siège le même tour sur le même village c’est possible ?
    Dam.

  4. admin Auteur de l’article

    Votre raisonnement est juste : les engins de siège ne sont pas considérés comme des troupes. A ce titre, leurs déplacements ne sont pas bonifiés par la présence de d’Arc. Et ils n’entrent pas dans la limite des 4 tuiles de troupes maximum. On peut donc dans le même tour acheter 4 chevaliers et 1 ou 2 engins de siège et placer l’ensemble sur un même village.

Laisser un commentaire