Habemus Papam

Le personnage du pape fut refusé par l’éditeur de Fief première version en 1984. Cet éditeur, International Team France était une filiale d’International Team, un éditeur italien ! Le pape revient dans une aide de jeu pour Fief 2 parue dans un numéro de la revue Casus Belli sous le titre : « Fief 2.5 ».

Dans cette aide de jeu je présentai plusieurs extensions de règles : le pape, les croisades, les reliques, les gardes, le moral au combat et les catapultes. Plus un fac-similé de la carte PAPE.

Dans cette nouvelle version du jeu, le pape est bien là, il a même un rôle très important.

Comme le roi, il donne un point de victoire. Et maintenant il dispose de pouvoirs nouveaux : il peut dissoudre un mariage (à la demande de l’un des époux), il peut prélever la dîme (revenu des moulins) sur tous les évêchés constitués… en un mot sur tout le royaume. Il peut aussi excommunier un seigneur, ce dernier ne peut plus voter ni participer à une élection. S’il était évêque ou cardinal il est défroqué et perd immédiatement ses titres religieux.

Pape

Sur la carte, la fleur de lys à droite indique qu’il donne 1 point de victoire. A Gauche le coffre indique que le pape touche un revenu de 5 écus par tour de jeu (comme le roi !).

Comment devient-on pape ? Comme depuis toujours… il faut être élu par les cardinaux !

Seul un ecclésiastique peut être élu pape et seuls les cardinaux sont électeurs. Si un chapeau de cardinal est à l’achat : 5 écus, les 3 autres cartes CARDINAL se trouvent dans le paquet des cartes PERSONNAGES, elles sont donc tirées au hasard. Rappel : seul un évêque peut devenir cardinal. Il suffit de 2 voix pour être élu pape.

Attention, s’il y a un prince héritier… le mariage du roi et de la reine ne pourra pas être dissous par le pape… puisque le mariage a été consommé !!!

Pour la fumée blanche, il faut utiliser de la paille bien sèche. Pour la fumée noire, la paille doit être mouillée.

Ce contenu a été publié dans Cartes, Evolutions, Règles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Habemus Papam

  1. vincent dit :

    Oyez, oyez votre saintete Philippe 1er

    Apparement vous n’avez pas recupere les reliques et les croisades de fief 2.5. Si le pape et le roi amene 1 pt de victoire a partir de combien on gagne : 3 tout seul et 4 a 2 (OU 4/5). Chaque fief rapporte 1 point? Vous ne proposez pas une variante aux points (comme pour fief 2.5)?

  2. admin dit :

    Bien vu seigneur Vincent, point de reliques ni de croisades. On garde les reliques pour une prochaine extension.

    Chaque fief, le roi et le pape donnent 1 point de victoire. Il faut 3 points de victoire pour gagner seul ; 4 points pour gagner en alliance avec un autre joueur.

    Il n’y a pas de victoire aux points.

  3. vincent dit :

    Votre saintete,

    Apparement les eveques sont maintenant elu. Le pape vote-t-il? Les nomme-t-il?
    Que se passe-t-il si un eveque meurt?

  4. admin dit :

    Oui, maintenant les évêques sont élus. Cette élection n’est possible qu’une fois que tous les villages d’un évêché sont contrôlés par un ou plusieurs joueurs. Chaque village donne une voix, le chef-lieu de l’évêché donne 2 voix.

    Les évêques élus (au moins au tour précédent) disposent de 2 voix supplémentaires, 3 voix s’ils sont cardinaux.

    Le pape ne nomme pas les évêques par contre il valide la nomination des cardinaux qui ne peut se faire qu’avec son accord.

    Quand un évêque meurt, son titre est remis en jeu. Il y aura une nouvelle élection pour cet évêché au tour prochain.

  5. VSP dit :

    Salutations.

    En tant que grand fan des Rois Maudits, et du coup de Fief, j’avoue que j’aurais bien aimé que le pape puisse avoir la possibilité de déclarer hérétique un personnage et l’envoyer au bûcher.
    Façon Jacques de Molay ^^

    [img]http://www.france-pittoresque.com/IMG/jpg/52g.jpg[/img]

  6. admin dit :

    Dans Fief, le pape ne déclare pas hérétique… mais peu excommunier… c’est déjà pas mal… non ?

  7. VSP dit :

    Tout à fait.
    Bruler, c’est le mal ^^

  8. VSP dit :

    « Attention, s’il y a un prince héritier… le mariage du roi et de la reine ne pourra pas être dissous par le pape… puisque le mariage a été consommé »

    Je ne retrouve pas ce point de règle dans le jeu.
    Est ce toujours d’actualité ?

  9. admin dit :

    Ce point n’est pas dans la règle du jeu… il s’agit ici de la réalité historique… l’église ne pouvant pas dissoudre un mariage « consommé ».

Laisser un commentaire