Bombarde

Oyez, oyez gentils seigneurs !

Je vous propose d’introduire dans mon jeu Fief un nouvel élément : l’artillerie.

Il vous faut imprimer ce pion en 12 exemplaires au format d’un pion soldat (20 x 20 mm).

Bombarde

C’est à la bataille de Crécy (août 1346) que les bombardes apparaissent pour la première fois sur le champ de bataille où elles permettent à Édouard III de défaire les troupes de Philippe de Valois en faisant pleuvoir sur les Français une grêle de balles de fer et en « menant si grand bruit et tremblement qu’il semblait que Dieu tonnât, avec un grand massacre de gens et versement de chevaux ».Sources : http://basart.artillerie.asso.fr

Règles sur l’utilisation de la bombarde

Coût : 3 écus
Nombre : 12

  • S’achète et se place comme les pions soldats.
  • Effet : Une bombarde permet de relancer un dé de combat. Avec 2 bombardes on peut relancer 2 dés ou 2 fois le même dé. On garde le dernier résultat.
  • Peut être utilisée sur tous les champs de bataille : rase campagne et siège d’un château ou une cité. En attaque et en défense.
  • Se déplace comme les troupes de 2 étapes. Ne peut pas participer à une chevauchée.
  • Peut être récupérée ou détruite par le camp vainqueur à la fin d’un combat.

bombarde-rhodes-1500.JPG

 

La guerre de Cent Ans prend fin à Castillon.

Le 17 juillet 1453, l’armée du roi de France (Charles VII) se heurte à un corps expéditionnaire anglais sur les bords de la Dordogne, près du village de Castillon…
L’utilisation de l’artillerie sera décisive !

Pour en savoir plus :  http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=14530717

Pour revivre la bataille… en direct… je vous conseille ce fabuleux spectacle :

Bataille

http://www.batailledecastillon.com/

En juillet et août 2012.

 

la_bataille_de_castillon_01.jpg

 

Une réflexion au sujet de « Bombarde »

  1. mferry

    Sauf votre respect maître Moucheboeuf, en lisant l’oeuvre historique Les Rois Maudits de feu l’excellent historien Maurice Druon, il apparait à la note 20 du tome 5 que si la bombarde a bien été utilisée à la bataille de Crécy en 1346 (bataille en rase campagne et en guerre de mouvement), elle avait été expérimentée dès septembre 1324 où l’ost du roi de France, menée par Charles de Valois, oncle du roi Charles IV, assiège le château de La Réole en aquitaine et expérimente une nouvelle arme, les « bouches à feu » ou « traits de feu », qui permettent d’obtenir une reddition relativement rapide (le 22 septembre) de la garnison du comte de Kent, frère d’Edouard II, roi d’Angleterre.

    Quelques liens pour compléter cela :
    http://visites.aquitaine.fr/boulet-de-bombarde
    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_R%C3%A9ole
    https://books.google.fr/books?id=jZ4nAgAAQBAJ&pg=PT323&lpg=PT323&dq=%22rois+maudits%22+1324&source=bl&ots=6FpfXK6cOO&sig=cdSXO9am8xElUYQNc8e5JZ4q-ZY&hl=fr&sa=X&ei=AO6dVKOPMYaBU5rHg_AK&ved=0CC0Q6AEwAg#v=onepage&q=%22rois%20maudits%22%201324&f=false

    Très cordialement.

Laisser un commentaire